Devenir entrepreneur en étant salarié… grâce aux CAE

 

Devenir entrepreneur en étant salarié… grâce aux CAE

Alexis, Laureen, Marion, Cécile ou Baptiste ont un point commun. Ils sont entrepreneurs salariés. Ils exercent leur activité de maçon, couvreur, photographe, responsable des ressources humaines, peintre de manière indépendante, tout en ayant un statut de salarié. Explications sur les coopératives d'activité et d'emploi.

 

Qu’est-ce que ce statut d’entrepreneur salarié ?

Un entrepreneur salarié est un indépendant, qui signe un contrat à durée indéterminée dans une coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Il touche donc un salaire, en fonction de son chiffre d’affaire, et surtout, il a les mêmes droits qu’un salarié classique.  « C’est très sécurisant, par rapport à un statut d’auto-entrepreneur par exemple, on a les congés payés, on cotise pour la retraite, le chômage et toutes les prestations sociales », détaille Baptiste Noguès, 31 ans, plombier chauffagiste, à Tarbes et membre de la CAE Coop’action.

 

A quoi sert une coopérative d’activité et d’emploi ?

Il existe des coopératives généralistes, qui accueillent presque tous les métiers ou des coopératives spécialisées dans les métiers du bâtiment. « C’est un lieu pour tester la faisabilité de son projet en grandeur nature et pour développer son projet », précise Coralie Hollard directrice adjointe de Regate, dans le Tarn. La coopérative salarie les entrepreneurs et se charge de tout l’administratif et de toutes assurances.

 

Combien ça coûte ?

Les entrepreneurs qui intègrent une coopérative d’activité et d’emploi doivent réserver environ 10% de leur chiffre d’affaire à la coopérative. Mais ce montant peut être variable selon les endroits.

 

Quels sont les avantages de la coopérative d’activité et d’emploi ?

(…) « Il y a une vraie solidarité entre nous et une vraie coopération », explique-t-il avec enthousiasme.

Le collectif. C’est cela qui séduit (…)

« On est moins isolé, on est accompagné dans notre comptabilité et dans tout l’administratif, on suit des ateliers, des formations ».

« Quand on a un coup de blues, on appelle notre référent qui nous suit. Il partage le succès de l’entreprise avec nous »

Tous les entrepreneurs sont unanimes : la CAE permet de forger son réseau professionnel bien plus rapidement.

 

La mutualisation des tâches administratives permet aux entrepreneurs de se consacrer à leur spécialité, sans s’éparpiller. (…). L’énergie sauvée est ainsi redistribuée ailleurs. Laureen arrive ainsi à se réserver du temps pour faire de la musique, s’occuper de sa fille et voyager.

Baptiste Noguès a doublé son chiffre d’affaires en deux ans. « Je n’ai pas la tête engorgée par tout l’administratif et le dimanche, je ne fais pas les papiers comme la plupart des artisans. Je me repose ou j’innove ! » La coopérative est pour lui un soutien essentiel au succès de son activité. Elle aide notamment les entrepreneurs à prendre conscience du juste prix de leurs prestations.

 

A qui s’adresse ce statut ?

Aux jeunes, aux entrepreneurs expérimentés ou non, en bref, à tous ceux qui ont envie de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, dans tous les domaines.

Alors à vous de jouer !

 

Lire l'article en entier sur Say Yess

En savoir plus sur le statut d'entrepreneur salarié

Lire des témoignages d'entrepreneurs salariés

 

 

Log In or Sign Up

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?